ENTRE CHARTRES ET CESSON : QUESTIONS À ÉRICK MATHÉ

20, Avr 2021

Avec deux déplacements à Chartres puis à Cesson en 48 heures, les chambériens ne sont pas rentrés se ressourcer en Savoie ! Pas d’habituelle conférence de presse donc, pour Érick Mathé, qui a quand même répondu à quelques questions, après la victoire à Chartres et avant d’attaquer le deuxième morceau de ce long déplacement. 

Qu’est ce qui a fait la différence par rapport au match aller d’il y a dix jours pour cette fois gagner contre Chartres ? 

La 1-5 sur la fin leur a posé des problèmes, puisqu’ils n’ont marqué qu’un seul but en 13 minutes. Sur l’ensemble du match, on peut dire qu’on a plutôt été bien sur le plan défensif. On a pris peu de buts, c’est d’ailleurs un des plus petits scores de la saison. Il y a des joueurs chartrains qui avaient été en verve à l’aller et qui ne l’ont pas été, notamment Canellas qui ne fait que 1/7 sur ce match là. Notre gestion globale du match a fait la différence.

Le fait de n’avoir que 13 joueurs à disposition et de devoir gérer l’effectif pour tenir les 60 minutes avec cette rotation limitée peut-il expliquer le départ un peu « poussif » ?

On avait beaucoup d’absents (Traoré, Goni, Grigoras, Naal, Tissot, Ackah, Tremey…) et pourtant on a pu gérer le rythme de la partie. Ce n’est pas un rythme qu’on a l’habitude de voir mais on était bien obligés de gérer les organismes. Si on avait eu à mettre des contre-attaques faciles on ne s’en serait pas privés, mais étant donné que les chartrains étaient bien mobilisés sur le repli défensif on a pas trop donné dans ce domaine là. Maintenant, c’est sur qu’il faut gérer l’effectif sur 2 matchs en 3 jours, voire même sur 3 matchs puisqu’on enchaine vendredi contre Istres, et qu’on ne peut pas courir autant sur ces 3 matchs là avec aussi peu de rotation.

L’efficacité des ajustements au sortir des deux temps morts pris quand l’équipe était distancée montre-t-elle que le groupe est réceptif et concerné par le projet de jeu ?    

Je ne doutais pas que le groupe soit réceptif au projet de jeu. Les TM sont bons lorsque c’est prolifique au score juste après, mais ça ne veut pas dire qu’ils sont mauvais si ce n’est pas le cas. Là ça a sourit. Au delà de ça, les joueurs avaient besoin de récupérer, de reprendre un peu de lucidité, et les TM ont été utiles dans ce domaine là.

Jouer 48h après à Cesson est inédit. La victoire à Chartres est-elle un levier pour galvaniser les joueurs ?

On peut dire que ça nous met dans le rythme, on peut aussi dire que ça nous laisse des traces physiques. La vérité sera celle du match de demain. J’espère qu’on aura vraiment faim d’une nouvelle victoire malgré la fatigue évidente que les joueurs peuvent avoir.

Un petit point sur l’effectif entre ces deux rencontres ?

Tous les joueurs de la feuille de match contre Chartres seront à priori présents contre Cesson. Iosu avait une lésion musculaire au niveau des cuisses, il reste incertain pour le match de Cesson. Il fait partie du voyage. On verra si on peut l’utiliser ou pas !

#TEAMCHAMBÉ