VOTRE PANIER

Votre panier est vide.

Sélectionner une page

LA CONF AVANT CHAMBÉ v MONTPELLIER

20, Nov 2021

A la veille du Classico, deux anciens de la maison montpellieraine étaient en conférence de presse au Phare. L’occasion pour Erick Mathé et Nikola Portner d’évoquer la réception du MHB, les difficultés à gérer les temps faibles, et la préparation de la rencontre. 
NIKOLA PORTNER : “Il faudra être fort dans la tête !”

” En termes de préparation, on prépare tous les matchs de la même manière. L’histoire veut que ce match soit différent, mais moi je ne le perçois pas comme différent des autres matchs. Pour moi tout est pareil dans l’investissement et la préparation.

Il y a deux points à jouer, ça va être très compliqué. On sait qu’on ne part pas favoris, même si on joue à la maison.

On a eu une grosse semaine puis une semaine complète pour se préparer. On s’est bien entrainés. Dans la tête il faudra être forts, même si on joue au Phare et que ça s’est plutôt bien passé ici depuis le début de saison.

J’ai passé 4 ans à Montpellier, je ne peux pas dire que c’est rien, ça serait manquer de respect. C’est mon premier club hors de la Suisse. Pas mal de choses ont changé, beaucoup de joueurs sont partis. Forcément je ressens une émotion un peu différente.

Il y a des trous d’air dans tous les matchs, pour tous les clubs, toutes les équipes. Ce qui est important c’est qu’ils ne durent pas très longtemps. Ce n’est pas si grave si c’est 5 minutes. Face à Nîmes, ça a été un problème. On sait que Montpellier aura sa phase et qu’il y aura un orage à un moment. Il faudra le gérer et arriver à le retourner à notre avantage. Tous nos matchs ont été comme ça. Toulouse, Saran, Saint-Raphaël, on a eu des périodes comme ça mais on a réussi à garder la tête froide et à renverser la situation à notre faveur.

On sait que ce ne sera pas parfait pendant 60 minutes, à cause de la fatigue notamment. Il faut apprendre à gérer les temps faibles, et j’espère qu’il y en aura le moins possible.

Le fait que Montpellier soit derrière ne change rien à notre approche. On sait que tout le monde peut battre tout le monde, à part peut-être Paris sur la continuité. La concurrence est en train de grandir. Le championnat est de plus en plus intéressant. On a notre carte à jouer demain, on peut gagner ce match. ” 

ERICK MATHÉ : “On a les armes pour les déranger”

” Si on regarde les points au classement, il y a très peu d’écart entre nous et avec le podium. Ne pas compter sur Montpellier à ce stade ce ne serait pas connaître le handball ni cette équipe.

Il y a trois ans ils étaient venus quand on était premiers et invaincus, et ils nous ont battu ici. Ce n’est pas forcément une bonne nouvelle de les voir débarquer ici en étant derrière nous. Ils se sont bien rattrapés cette semaine en gagnant avec la manière à Elverum. Ils ont beaucoup de potentiel et de ressources.

On a les armes pour les déranger, on les a déjà battus ici. On arrive à rivaliser à domicile, avec un Phare plein ça donne une autre dimension. Il faudra qu’on fasse un match plein. A voir s’ils retombent de leur travers ou si la machine est lancée. Les moments creux arriveront, on doit murir sur ces temps, et mieux les colmater. On a fait de la vidéo, on en a parlé, on sait ce qu’il faudra faire.

Je connais bien le staff de Montpellier. Mais l’équipe a beaucoup changé, je n’en connais plus que 3-4 personnellement. Mais ça reste particulier parce que comme pour tout le peuple chambérien, c’est spécial quand ils viennent. C’est plus ça que sur le plan personnel. Au delà de l’histoire, Montpellier reste une grande équipe, c’est une belle écurie avec beaucoup de possibilités. Ils restent très crédibles sportivement. C’est toujours un match spécial où on veut toujours bien figurer.

Benjamin Richert et Arthur Anquetil sont absents. Lars Mousing revient dans le groupe. Theo Benterki et Amaury Perrin complètent l’effectif. “

#TEAMCHAMBÉ