LES RENCONTRES SE JOUERONT À HUIS-CLOS

4, Nov 2020

Après consultation et vote des Présidents de clubs en début de semaine, l’assemblée générale de la Ligue Nationale de Handball a entériné la décision concernant la suite des compétitions professionnelles de handball : la saison de Lidl Starligue se poursuivra à huis-clos, au moins jusqu’à la prochaine trêve internationale.

Malgré les mesures de confinement national prononcées à la fin octobre par le Gouvernement français, le sport professionnel a été poussé par son Ministère a continuer de se dérouler, notamment en autorisant pas le recours à l’activité partielle pour les joueurs professionnels. Cependant et logiquement, la tenue des matchs ne peut se faire qu’à huis-clos, impactant donc une grande partie des revenus des clubs dont les modèles économiques se basent fortement sur les partenariats privés et les recettes de billetterie.

La Ligue Nationale de Handball, par le biais de son assemblée générale, a donc aujourd’hui décidé de suivre les recommandations du Ministère des Sports et de poursuivre la saison, prioritairement à huis-clos, signifiant que ni partenaires, ni abonnés, ni grand public ne peuvent accéder aux matchs. Ces mesures s’étendant pour l’instant jusqu’à la fin de l’année 2020, 4 matchs au Phare sont concernés (Nantes, Saint Raphaël, Ivry et Chartres).

Le Chambéry Savoie Mont Blanc a pris acte de cette décision et travaille déjà sur les nouvelles propositions pour l’ensemble de ses publics et reviendra très prochainement vers eux pour les informer des différentes modalités.

Le club tient à remercier l’ensemble de sa communauté pour son soutien et lui assure qu’il fera tout son possible pour lui permettre de vivre la suite de la saison dans les meilleures circonstances. Nous espérons tous vous revoir très bientôt !

Prenez soin de vous, et respectez les mesures mises en place, pour que nous puissions nous retrouver le plus rapidement possible !

Ci-dessous, le communiqué de presse de la LNH, ce mercredi 4 novembre : 

” Dans le contexte des nouvelles contraintes liées à la gestion de la crise sanitaire, les dirigeants du handball professionnel masculin ont décidé de poursuivre malgré les mesures de huis-clos, le déroulement des championnats de Lidl Starligue et de Proligue, et ce malgré les difficultés économiques immédiates auxquelles sont confrontés les clubs dans ces conditions.

L’Assemblée Générale de la Ligue Nationale de Handball était réunie aujourd’hui en visioconférence pour décider la poursuite ou non des compétitions.

En dépit des conséquences économiques désastreuses des huis clos qui mettent sérieusement en péril la pérennité à court terme des clubs professionnels, les acteurs du handball professionnel ont écarté l’hypothèse d’un arrêt des compétitions. Cette décision, prise à une très large majorité, est motivée par les éléments suivants :

  • Dans un environnement général particulièrement anxiogène, les acteurs du handball professionnel souhaitent assumer leurs responsabilités d’animation des territoires et de production de spectacle sportif, pour contribuer, par le biais de la diffusion des matchs, à maintenir un minimum de lien social et à offrir du plaisir aux fans.
  • Sensible aux nombreuses manifestations de confiance enregistrées durant le 1er confinement par ses différents partenaires (beIN SPORTS, collectivités territoriales, sponsors), le hand professionnel souhaite adresser à ces derniers un message de combativité. Au-delà du maintien des dispositifs de visibilité, et en l’absence de prestations d’hospitalité, les clubs redoublent d’ores-et-déjà d’efforts et font preuve d’imagination pour valoriser l’ensemble des acteurs de leur écosystème.
  • La LNH et l’ensemble des composantes du handball ont pris acte de la position du gouvernement d’autoriser la poursuite des activités du sport professionnel, sous réserve de respecter scrupuleusement les contraintes de huis clos. Dans ces conditions, la décision unilatérale de mettre un terme aux championnats n’est plus une option. Elle écarterait en effet toute hypothèse d’accès à des mesures d’accompagnement spécifique alors que l’état encourage le maintien de l’activité des entreprises. Dans les jours à venir, la LNH continuera à soutenir auprès des pouvoirs publics d’une part que son modèle économique est incompatible avec la contrainte de huis clos, et d’autre part qu’un soutien financier est tout aussi légitime que celui qui a été accordé à d’autres disciplines sportives.

La protection de l’intégrité physique et psychologique des sportifs de haut niveau exclut d’alterner fréquemment des périodes d’inactivité puis de reprise intense de la compétition, et justifie un suivi médical contraignant, incompatible avec la gestion opérationnelle d’un effectif professionnel.

La densité du calendrier sportif de la 2ème partie de saison est telle, notamment avec la programmation des compétitions internationales, que la multiplication du nombre de matchs reportés reviendrait en définitive à les annuler, détruisant plus de valeurs que la solution consistant à jouer à huis clos.

L’évolution de la situation sanitaire, la prolongation éventuelle de la période de confinement, et enfin l’issue des discussions avec les pouvoirs publics quant à un soutien financier légitime, peuvent, à tout moment, conduire la LNH à modifier l’organisation et le déroulement de ses compétitions.

A l’issue de l’assemblée générale, les présidents ont partagé leur état d’esprit.

David Tebib, président de la LNH : « Il nous fallait choisir le moins mauvais des scénarios : Arrêter de jouer ou jouer avec des contraintes économiques sont deux hypothèses qui peuvent rapidement conduire à la faillite de nos clubs les plus fragilisés par la situation. Nous adoptons une démarche de combativité, fidèle aux valeurs de notre sport, en étant convaincus que les pouvoirs publics finiront par reconnaître notre mission d’utilité publique ainsi que la singularité de notre modèle de professionnalisme. Dans cette perspective, je suis certain que nous pourrons alors envisager un soutien de la part de l’Etat, adapté à la situation nouvelle à laquelle nous faisons face. »

Vincent Gérard, président de l’AJPH : « Dans cette période incertaine, les acteurs du handball professionnel masculin ont conscience que la santé économique du secteur est en jeu et que les marges de manœuvre sont fines voire incertaines. Les décisions n’ont pas été faciles à prendre. Cependant, le fait que la majorité des représentants ait été favorable à maintenir la compétition est un signal fort. Cela doit permettre au handball professionnel masculin de continuer à exister et d’être soutenu. Dans ce contexte, nous resterons attachés au respect du protocole sanitaire pour préserver la santé des joueurs. Les joueurs quant à eux, feront leur maximum pour offrir le meilleur spectacle possible aux fans de handball, aux partenaires, qui les suivront à distance. »

Thierry Anti, président de 7Master : « 7Master, représentant les entraîneurs et les staffs des clubs LNH, rappelle que l’activité de notre profession consiste à entraîner et diriger les effectifs de joueurs en compétition. 7Master a décidé la poursuite des compétitions à huis clos dans cette période de crise sanitaire tout en tenant à rappeler que les entraîneurs sont soucieux de la pérennité de leur emploi et espèrent que tout sera fait pour garantir la santé économique de tous les clubs. 7Master avec les autres partenaires professionnels des joueurs et des clubs du handball professionnel aux côtés de la LNH sera constructif et engagé pour soutenir notre handball professionnel et son avenir, tout en garantissant l’offre de retransmission de la LNH pour nos fans. » ” 

#TEAMCHAMBÉ